AFFIRMATION DE SOI MALSAINE

Affirmation difficile
Affirmation difficile

 

 

Dans un précédent article, je vous parlais de l’affirmation de soi pour parvenir à une communication basée à la fois

- sur ses propres besoins, dans l’accueil de soi et l’écoute de ses émotions ,et aussi sur

- le respect de l’autre.

 

Dans ce schéma, nous parlions d’une affirmation de soi saine.

Dans un article à venir, je vous parlerai de l’affirmation de soi dévalorisante, mais démarrons aujourd’hui cette série sur l’affirmation de soi malsaine en évoquant l’affirmation passive.

Lorsque vous entendez parlez d’un manque d’assurance ou d’affirmation de soi, c’est généralement de cette affirmation passive dont on parle.

Celle qui consiste à nier le respect de sa propre personne au profit de l’autre. Ce sentiment ne fait pas de mal à l’environnement social. Souvent, il ne se remarque même pas. Non, la blessure est pour celui qui reste passif. Qui n’ose pas s’exprimer, qui n’ose pas être.

Edwige est appréciée à son travail ; elle accepte toujours de remplacer au dernier moment, de soulager la charge de travail d’un collègue, de débloquer le bourrage du photocopieur ; dans la vie quotidienne, Edwige n’osera pas refuser à l’épicier, des fruits un peu piqués ; elle n’osera pas dire non pour garder, la deuxième fois cette semaine, les enfants de sa voisine, fan de cinéma.

Après chacun de ces épisodes, Edwige se jure que la prochaine fois, elle dira non, la prochaine fois elle osera !!

Et pourtant, Edwige accepte et acceptera encore de ne pas écouter ses besoins, de ne pas tenir compte de ses choix réels. Et chaque fois, elle sortira blessée, en colère contre elle-même.

Une variante de l’affirmation passive consiste à exprimer certaines de ses idées mais en les faisant dire à une autre personne ou à un groupe anonyme.

J’ai lu dernièrement dans une revue qu’il était assez dangereux de manger des fruits piqués…….Mon médecin m’a mis en garde d’approcher trop souvent de petits enfants à cause de mes allergies chroniques…

Cette pratique de l’affirmation passive est "moins pire" que la précédente puisque, à l’aide d’un subterfuge on parvient à exprimer tout ou partie de ce que l’on pense. De l’effacement, voir du reniement de soi, on passe au jeu de cache-cache ou à la validation par un expert.

On peut hiérarchiser ces affirmations malsaines ainsi, de la plus à la moins destructrice:

1 – Se renier. Dire ou faire l’inverse de ce que l’on veut

2 – S’effacer. Ne pas s’exprimer et laisser faire

3 – Se cacher. Dire ou faire sans assumer

4 – S’appuyer. Ne pas dire mais faire dire

Bien sûr, au point 5 viendrait s’ajouter une affirmation de soi saine et respectueuse.

La personne qui s’affirme entre les points 1 et 4 de cette échelle, s’éteint petit à petit. Souvent elle passera de l’appui à l’effacement, puis au reniement.

 Le tout, doucement, sans bruit, sans fracas, mais surement.

Dans une relation à deux (ou plus), il est normal d’assister à la confrontation de plusieurs points de vue, plusieurs avis, il est normal d’exprimer des besoins différents.

 Les désaccords sont inévitables, ils sont même sains car preuve de la vitalité, de l’existence de chacun.

Alors attention : un silence trop fréquent est le signe du reniement de l’un des interlocuteurs au profit de l’ autre ou des autres.

Restez vigilant pour vous et aussi pour les autres !

  

QUESTION DU COACH DE VIE :

 

- Avez-vous tendance à être passif dans votre affirmation ?

- Dans ce cas, êtes-vous dans le reniement, l’effacement, le cache-cache ou l’appui ?

 

 Partagez avec nous votre expérience et peut-être vos techniques pour progresser.

Pour complèter votre lecture reportez-vous à mes précédents articles :

 

L'estime de soi : comment ça marche

AFFFIRMATION OU MAITRISE DE SOI ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Coach de vie   -  15 ans expérience
Coach de vie - 15 ans expérience

 

Coach pro Certifiée, j'ai obtenu ma certification au Centre International du Coach.

Le Centre International du Coach garantit que les coachs adhérents à leur charte exercent dans un cadre déontologique répondant aux méthodes développées au Centre et certifiées ISO 9001:2000.

Ma déontologie se fonde sur la bienveillance, le respect, l'empathie et l'écoute. 

Je pratique un coaching pragmatique et direct. Vous fixez vos objectifs et c'est vous qui mesurez leur réussite à partir des critères que vous définissez.

Pour d'autres informations et articles, rendez-vous sur mon blog